ALABAMA SONG

Cie Coup de Poker

Alabama Song fait défiler à un rythme effréné le destin incandescent de Zelda Sayre, bientôt Fitzgerald. Zelda. Femme et muse de Francis Scott Fitzegerald. Mais Zelda avant tout écrivaine inclassable et géniale. Enfant terrible des années folles, « première garçonne américaine », artiste oubliée derrière la stature d’un mari vedette, écrasée par une société patriarcale. Zelda fait voler en éclats les interdits par sa verve et sa virulence, et porte un discours encore trop inouï : celui d’une femme cannibalisée par son mari écrivain qui dut lutter corps et âme pour exister…

Dans une scénographie vertigineuse entre piste de cirque, parquet de danse, cercle infernal, scandée par une musique jazz haletante, Alabama Song donne à entendre une voix unique, moderne et complexe.

Du 5 au 16 janvier 2022
à La Tempête / Paris

THÉÂTRE CONTEMPORAIN

Tout public / scolaires
À partir de 14 ans
Durée : 1h25

▶ Dossier
www.coupdepoker.org

NOTE D’INTENTION

Depuis plus de dix ans, je cherche à explorer de nouveaux univers, à ne pas rester en place. Ce qui me maintient debout et qui fait ciment à chaque fois : une langue, un swing et une parole à l’origine non destinée au théâtre. À la lecture d’Alabama Song, tout y était. Comme une évidence. Un rythme, une musicalité, une voix puissante, une parole politique et féministe, et des questions qui me traversent : faut-il brûler franchement ou s’éteindre à petit feu ? Que veut dire vivre « à côté » ? « De côté » ? Qu’est-ce qui nous rend vivant, là, tout de suite, dans l’urgence ? Comment s’affirmer ?

Zelda est une figure passionnante. Autant dans sa biographie, ses oeuvres littéraires, que dans la fiction de Gilles Leroy. Un personnage brut, qui transperce l’air. Des mots qui jaillissent sans s’excuser. Une vie qui bouleverse.

Le célèbre couple, Francis et Zelda, a marqué l’histoire de la littérature américaine en traversant une période mythique du jazz. Le rapport créateur/créature est au centre de leurs oeuvres. Une question politique plus du point de vue féminin. Zelda est une femme. Zelda écrit. Zelda danse. Zelda boit. Zelda baise. Zelda hurle. Donc Zelda est folle… Cette terrible équation, alors que #MeToo ou La Ligue du LOL font la une des journaux, donne de quoi débattre. Sans revendication ou militantisme. Mais à travers l’humain et l’histoire. Où en est-on aujourd’hui ? Où en suis-je, moi, artiste, dans mon rapport à l’autre ? Au féminin ? Lola Naymark, ma femme dans la vie, jouera justement Zelda. Comme une mise en abîme. Une prise de parole à deux voix. Qui est créateur ? Qui est créature ?

Sur scène, une piste de danse aérienne ; parquet brûlé d’une salle de bal ou d’un asile psychiatrique… courbe infinie où danse et écrit Zelda jusqu’à l’épuisement.
Et en son centre l’espace des trois musiciens qui improvisent un jazz des années 20 (1920 et 2020)… Ils seront aussi les voix de Francis Fitzgerald, Edouard Jozan (l’amant aviateur de Zelda) et des psychiatres qui ont suivi Zelda sur toute la fin de sa vie, les voix d’hommes présentes dans le roman de Gilles Leroy. Des voix non pas réalistes, mais inscrites dans un travail musical. Sous forme de théâtre concert, dans un rythme soutenu à la Whiplash, film de Damien Chazelle, on s’attachera à retranscrire les grandes étapes de cette histoire débordante de vitalité et de rebondissements tout en privilégiant l’intime. Se glisser dans les mots et les tremblements de Zelda. Ne pas en ressortir indemne.

Guillaume Barbot

L’OEIL D’OLIVIER : En s’emparant du rôle de Zelda, Lola Naymark s’en donne à cœur joie. Passionnée jusqu’à la folie, elle explore toutes les tonalités de cette personnalité singulière. Apathique, enjouée, hystérique, elle est un peu de tout cela avec une belle intensité.

LA TERRASSE : La comédienne Lola Naymark et les musiciens-acteurs Pierre-Marie Braye-Weppe, Louis Caratini et Thibault Perriard font swinguer la vie de Zelda Fitzgerald en un biopic flamboyant

DISTRIBUTION

Texte de : Gilles Leroy
Adaptation et mise en scène : Guillaume Barbot
D’après le roman Alabama Song, prix Goncourt 2007 (éditions Mercure de France)

Avec : Lola Naymark (Zelda)
Et les musiciens-comédiens : Pierre-Marie Braye-Weppe – violon, jeu (psychiatre), Louis Caratini – piano, trombone, jeu (l’aviateur et les prétendants), Thibault Perriard – batterie, guitare, jeu (Francis Scott)
Création musicale collective, dirigée par : Pierre-Marie Braye-Weppe
Collaboration à l’adaptation : Agathe Peyrard
Scénographie et photographie : Benjamin Lebreton
Lumières : Nicolas Faucheux
Son : Nicolas Barillot
Chorégraphe : Bastien Lefèvre
Costumes : Benjamin Moreau
Assistant : Stéphane Temkine
Administration : Catherine Bougerol

MENTIONS

Coproductions : Le Tangram Scène Nationale d’Evreux-Louviers, Théâtre de Chelles, Théâtre Le Vellein, scène de la Capi – Villefontaine
Avec le soutien de : SPEDIDAM et MAIRIE DE PARIS, DSN Scène Nationale de Dieppe, Le Théâtre de la Tempête, Département de Seine-et-Marne.

La Cie Coup de Poker est conventionnée par la DRAC Ile-de-France. La Cie Coup de Poker est associée au Théâtre de Chelles, à DSN Scène nationale de Dieppe, et en compagnonnage avec L’Imprévu Centre Culturel de Saint-Ouen l’aumône.

TOURNÉE 2021-2022

Théâtre de la Tempête à Paris (75)
DU 5 AU 16 JANVIER 2022

DSN Scène Nationale de Dieppe (76)
LE 18 JANVIER 2022
À 14H ET 20H

Théâtre du Luxembourg - La caravelle à Meaux (77)
LE 21 JANVIER 2022

Théâtre de Vénissieux (69)
LE 28 JANVIER 2022

Le Vellein, scènes de la Capi à Villefontaine (38)
LE 3 FÉVRIER 2022

Espace Marcel Carné à Saint-Michel-sur-Orge (91)
LE 5 FÉVRIER 2022

Centre culturel L'imprévu à Saint-Ouen-l'Aumône (95)
LE 8 FÉVRIER 2022

Théâtre de Chelles (77)
LE 11 FÉVRIER 2022

Les Passerelles à Pontault-Combault (77)
LE 15 FÉVRIER 2022

Théâtre de Chevilly-Larue (94)
LE 18 FÉVRIER 2022

L'Atalante à Mitry-Mory (77)
LE 3 AVRIL 2022

Benjamin Lebreton